Taux d’inflation et taux d’épargne

L’inflation est ce phénomène économique qui fait augmenter le niveau général des prix d’un ensemble de biens et services. Il se mesure généralement par un taux d’évolution annuelle.

Par exemple, le taux d’inflation du panier de la ménagère était évalué à 1,8% en 2018, cela signifie que :

  • Au 1er Janvier 2018, un panier de courses coûtait 100€
  • Au 1er Janvier 2019, ce même panier avec les mêmes produits, s’élevait à 101,8€.
  • En synthèse, en 1an la ménagère a perdu 1,8% de son pouvoir d’achat (si ses revenus eux, ont stagné), soit 1,8€ pour 100€ dépensés.

Face au taux d’inflation, il y a le taux d’épargne. Il s’agit du prix auquel les établissements financiers sont prêts à « acheter » votre épargne contre du temps de placement.

Par exemple, le taux d’épargne réglementé est fixé à 0,75%, au 1er Janvier 2018. Cela signifie que :

  • Si au 1er Janvier 2018 la ménagère place 100€ sur un livret A à 0,75%,
  • Alors au 1er Janvier 2019, son placement sera valorisé à 100,75€,soit un revenu d’épargne à 0,75€.
  • En synthèse, le fait de ne pas dépenser 100€ au 1er Janvier 2018, permet à la ménagère d’avoir 100,75€ un an après. Son revenu annuel d’épargne s’élève à 0,75€.

En comparant les 2 opérations, on remarque qu’au final la ménagère a vu son pouvoir d’achat se dégrader de 1,05% ( 1,8€ – 0,75€ pour 100€ ).

Dans cette situation, on serait tenté de dire qu’il est préférable de dépenser ses revenus au lieu d’épargner, car l’épargne fait dégrader le pouvoir d’achat. C’est ce que font la majorité des gens et c’est ce que pousse à faire les analystes économiques. Même les établissements financiers vous poussent à le faire en plébiscitant des taux de crédit très faibles, poussant à la consommation.

Cependant, en vous laissant séduire par ces arguments, vous vous mettez dans une situation fragile, car lorsque la situation se sera retournée :

  • Vous pouvez être victime d’un coup dur ou faire face à des grosses dépenses imprévues. Dans ce cas, une épargne de précaution est toujours la bienvenue pour franchir ses situations inconfortables.
  • Ayant l’habitude de vous offrir un certain train de vie, lorsque les taux d’intérêt se relèveront, il vous coûtera plus cher de maintenir ce train de vie. D’ailleurs même, il est plus difficile de réduire son train de vie que de l’augmenter.

Votre épargne a bien plus de valeur que son seul taux de rémunération. En effet, la banque accorde beaucoup d’importance à votre épargne (considérée dans son jargon comme de la collecte). La règlementation impose à chaque établissement financier de respecter un ratio de solvabilité. Cela signifie que la banque doit détenir un certain niveau de fonds pour pouvoir faire du crédit. Votre épargne joue donc un grand rôle dans la capacité d’une banque à proposer de l’emprunt.

Personnellement, dans un contexte de taux bas, je milite pour :

  • Se constituer une épargne alimentée par des virements mensuels réguliers ; je préfère 1000 fois me constituer une cagnotte d’épargne dans ce contexte (pour qu’au moment de taux élevés, le rendement se fasse sur une épargne déjà constituée), que d’attendre le revirement de situation pour commencer à épargner.
  • Emprunter sur des types de crédits sains, tels que l’investissement locatif. Acquérir des biens immobiliers à faible coût financier, dont le remboursement se fait intégralement par le locataire, est plus intelligent financièrement que d’acquérir à crédit des biens de consommation.

Si vous êtes convaincu(e) de cette philosophie financière, VISION-R est votre partenaire dans l’investissement immobilier rentable. Si vous souhaitez bénéficier de nos prestations, nous vous invitons à cliquer ici. A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.